trame-novissi

Participer

Les chantiers solidaires

Qu’est-ce que c’est?

Les chantiers solidaires sont des missions courtes (entre 3 et 6 semaines) se déroulant au sein de nos écoles partenaires au Bénin. Ils permettent à la fois de répondre à un besoin local et d’établir un échange culturel, une ouverture sur le monde entre des volontaires venus de différents pays, de différents continents.

Objectifs:

Les chantiers solidaires de l’ONG Afrique Pleine d’Avenir ont pour principal objectif l’optimisation des conditions d’enseignement des enfants en Afrique subsaharienne et s’organisent ainsi autour de trois activités principales :

La construction ou la rénovation d’infrastructures scolaires
La sensibilisation à l’environnement en partenariat avec l’association béninoise Terre d’Espoir
L’organisation d’animations ludo-éducatives

UNE EXPÉRIENCE INTERCULTURELLE INOUBLIABLE

Participer à un chantier solidaire APA est par ailleurs l’occasion d’être acteur d’un projet de solidarité internationale et de vivre une aventure unique, en collaboration avec d’autres volontaires. Véritable échange culturel, un chantier est l’occasion de découvrir de nouveaux modes de vie, de nouvelles coutumes et traditions locales. Les interactions avec la population permettent ainsi au volontaire de prendre pleinement mesure du bénéfice qu’il apporte à la localité.

Chaque chantier regroupe une ou plusieurs de ses activités, selon les besoins définis avec nos partenaires locaux.
Participer à un chantier solidaire c’est également l’occasion d’apprendre, d’acquérir de nouvelles compétences ainsi qu’un savoir-faire opérationnel: au cours d’un chantier, le volontaire se confronte en effet à un nouvel environnement, à une nouvelle culture et à des techniques et pratiques différentes de celles qu’il connait déjà.

Ouverture des inscriptions: 1er janvier

ATTENTION ! Les candidatures sont traitées par ordre de réception: plus tôt vous procédez à l’inscription, plus grandes sont vos chances de participer à l’un de nos chantiers solidaires !

ÉTAPE N°1

Téléchargez le dossier de candidature.
Imprimez-le et remplissez-le.
Renvoyez le dossier de candidature dûment rempli par voie postale au siège social d’APA accompagné des frais d’inscription ainsi que des frais d’adhésion (20€). Vous pouvez vous acquitter de ces frais par chèque ou virement bancaire à l’ordre d’APA France (IBAN).

ÉTAPE N°2

Dans un délai de 7 jours (dans la mesure du possible), l’équipe d’APA vous confirmera votre inscription et vous fera part de votre affectation de mission.

ÉTAPE N°3

Nous vous demandons d’envoyer les documents suivants dans les plus brefs délais :

Vos billets d’avion
La décharge concernant le port du casque dûment complétée et signée (mettre PDF)
L’autorisation concernant le droit à l’image dûment complétée et signée (mettre PDF)

Témoignages

« En un seul mot « IN-TEN-SE ». Le chantier solidaire, c’est trois semaines de trop-plein d’émotions. La relation qui se crée avec les enfants est extrêmement forte. Au terme de ces trois semaines, on a vraiment la sensation d’avoir été utile, de leur avoir montré l’importance de l’école. Le chantier solidaire, c’est aussi de belles rencontres avec des gens inoubliables.
C’est un échange entre deux cultures, deux modes de vie et deux manières de pensée totalement différents. Découvrir les villes, les campagnes, l’alimentation béninoise est un enrichissement personnel incroyable.
Les membres de l’association sont aux petits soins avec les volontaires, réactifs et toujours à l’écoute en cas de problème. »

« Lors de mon voyage au Bénin, je me suis astreinte à l’exercice suivant: trouver un mot qui puisse résumer l’expérience au pays au regard des conditions de vie, de la confrontation avec la population locale et de l’expérience en soutien scolaire. Je dois vous avouer qu’aujourd’hui encore, j’hésite entre deux mots: humilité et dignité.

Humilité car je venais dans l’idée de transmettre un certain savoir-faire aux enfants et au fur et à mesure du séjour, j’ai réalisé que les enfants, sans même qu’ils ne s’en rendent compte, m’apportaient plus de choses en terme de valeurs et de règles de vie que ce que moi je pouvais leur apporter.

Dignité, car malgré les conditions de vie précaires de la population, celle-ci ne se plaint pas, partage son savoir-faire, est généreuse et tolérante. De cette atmosphère se dégage une certaine sérénité, qu’il est difficile de quitter. »